Au coeur de la Corse.

carrefour

Dans le passé elle s’appelait  » Kalliste » et de nous jours encore , tout le monde s’accorde la nommer  l’île de beauté. En effet, les plus beaux paysages se trouvent regroupés sur peu d’espace : la mer, la montagne et les plaines offrent des contrastes de reliefs, de couleurs visibles nulle part ailleurs. La forêt et le maquis recouvrent une grande partie de l’île et selon l’exposition la saison, l’altitude, c’est une diversité de paysage changeant à chaque kilomètre.

niolo

Cliquer sur l’album

La Corse est  terre française depuis 1768, soit un an avant la naissance de Napoléon. Avant ce rattachement l’île a connu une longue histoire. Elle était déjà peuplée au néolithique, puis vinrent les phéniciens, les carthaginois, les Romains, les Barbares, les Byzantins, les Lombards. Elle fut même propriété du Vatican qui la céda à Pise en 1077.

 Au centre, se sont villages perdus au cœur des montagnes, citadelles en équilibre sur un piton rocheux, et pont suspendus reliant les vallées. L’eau est partout présente dans les torrents et les rivières. La Haute Corse est un morceau d’île, un continent ou la mer n’est jamais à plus de 100 km des neiges éternelles.

En Haute Corse, les églises vous disent que la foi est une fête et la célèbre ainsi.

Saint Michel de Murato

L’église est caractéristique de l’architecture romane du XII, elle se dresse solitaire sur un promontoire et jouit d’une situation magnifique sur un col. La bichromie de ses murs exerce une étrange fascination.

Christiane049a-horz

Corte

La cité est qualifié de « cœur de la Corse » jouit d’une situation pittoresque sur un plateau le long du Tavignano où se jette la Restonica. La vue est belle sur l’ensemble des deux fleuves.

Christiane039a

Ici sont cultivés la vigne, les olives et le tabac. Les sont de châtaigniers et les carrières de marbre. La vieille ville s’appuie contre un rocher. On trouve encore de vieilles maisons de schistes foncé et des escaliers sombres. Les ruelles sont étroites et tortueuses. La citadelle, actuellement une caserne,  est construite comme un nid d’aigle au sommet d’un plateau dénudé.

Ota

Haut lieu touristique, Ota, aux maisons semblables à des forteresses, surplombe le golfe. Elle dominé par une magnifique tour.

Christiane050a

Col de servi

On jouit d’une vue panoramique qui s’étend à l’ouest, jusqu’au golfe de Porto.

Christiane069

Le défilé de la Scala di Santa Regina
C’est est l’un des plus célèbres et des plus sauvages de l’île. Il parcourt le désert de pierres qui verrouille le Niolo du côté de Corte. La route, taillée par endroits dans la paroi rocheuse, domine les gorges. Le paysage aride et tourmenté offre une physionomie grandiose : la roche à nu, érodée par les vents et les eaux d’orages, se découpe en aiguilles.
Christiane060

La vallée du Niolo

Le Niolo est une haute vallée large, fermée sur trois côtés, qui s’est écoulé du Golo, la rivière la plus longue de Corse. Là s’élève le Paglia Orba, le Cervin corse, dans le ciel. C´est une région de bergers.On peu y voir les plus hauts sommets de Corse qui se trouvent tous près. La  Scala de Santa Regina est à l´entrée Est au Niolo. Des rochers de granit rougeâtre montrent ici les érosions.  Sur le Col de Verghio, le col le plus haut de Corse pour les voitures, il y a une station de ski.

Christiane059

Bien d’autres villages encore encore été visités, qui font l’objet du petit album de Christiane. Il y a un stade ou plus rien ne compte que la vue et l’appareil photo a été utilisé, pas le crayon.

Vallée2

*
*
anigif14
*
*
Pour terminer un petit aperçu de la flore et de la faune.
*
*
Les eucalyptus dont le tronc se pèle et se régénère sont très présents. Certains arbres ont des troncs  qui paraissent noirs, c’est en fait une mousse qui les recouvre progressivement. Les chênes liège sont protégés des incendies, justement par le liège qui couvre leur tronc. L’arbre revit après l’incendie progressivement. On voit beaucoup de châtaigniers, le vin de châtaigne est une spécialité. On fait aussi des confitures. Le maquis est couvert d’arbustes dont des arbousiers.
anigif15
*
La Corse abrite  des communautés animal endémiques, une faune maritime et terrestre si  riche  qu’elle retient l’attention des zoologistes passionnés. Il est bien vrai que les écosystèmes de la Haute Corse comme des plages sablonneuses ponctuées d’étangs et de marécages, les maquis, les forêts de chênes verts ou de chênes liège, les pelouses montagnardes les « pozzi », les lacs d’altitude, les sommets déchiquetés constituent des refuges remarquables. On y voit des chèvres, des cochons, des ânes et des moutons.
Cliquer sur l’image
*
Christiane068
*
*
 


Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!