En Haute Provence.

Pour ce séjour alpin, le groupe séjourne à Champtercier au village vacance Renouveau « Chandourene » . De là partiront toutes les excursions.

De Champtercier et de ses habitants, la rumeur disait : « Fins et coquins, fainéants et gourmands, porcs et vilains, s’ils ont un peu de bien, c’est Digne qui le leur tient ».

Christiane100

Située en bordure des Préalpes de Dignes, de part et d’autre de la  Bléone Digne-les-Bains est placée au centre géographique du département. C’est une des plus petites préfectures de France par sa population.

Christiane097

Les sources chaudes ont été captées, dès l’Antiquité, au point où ces calcaires carixiens sont coupés par l’entaille du vallon le plus méridional, descendant d’Entrages. Leurs vertus curatives sont liées à leur remontée le long des niveaux gypsifères triasiques de la semelle de charriage de la nappe de Digne. La montagne la plus visible de la commune est le Cousson (1 516 m) ; la Bigue culmine à 1 653 m.

christiane147453

Digne est une ville essentiellement étendue dans la plaine formée par la vallée de la Bléone, étant donné que le relief qui l’entoure est très accidenté. La vieille ville est construite sur une colline située entre la Bléone et le torrent des Eaux-Chaudes, mais la ville s’est progressivement étendue dans les trois directions des vallées, en particulier vers l’aval. Sa situation géographique est assez remarquable, étant donné qu’elle se trouve au bord des Préalpes, sur le chevauchement qui porte son nom. Une partie de la ville est complètement enserrée dans la vallée de la Bléone, tandis que la ville s’étend largement sur les reliefs plus doux en aval. 

Le petit album de Christiane

anigif21

Cliquer sur l’album

De Digne on prend le « train des Pignes » à toute vapeur.  Cette ligne ouverte à la fin du siècle dernier , récemment rénovée nous emmène à Nice.. C’est 151 kms de voies ferrées qui traverse la nature. Le parcours zigzague de rive droite à rive gauche, touche aux cimes enneigées,  et lézarde dans les plaines.

Le petit album de Christiane

anigif20

Cliquer sur l’album

Nous sommes aller à Thoard visiter un élevage de vers à soie. Voici la façon de  procéder  :

Le papillon pond environ 500 œufs que l’on appelle graines. La graine est conservée à 4° tout l’hiver. Elle est sortie dans une pièce en mai pendant 5 jours. Puis la température est augmentée de 11 à 15°. La graine est mise dans un bol cartonné sur du sopalin et la est montée à 20 ou 22° pendant 10 à 13 jours. ‘ ambiant est maintenu humide. Les graines sont nourries avec 5 repas par jour. Le 1er âge dure 5 à 6 jours et conduit à une première mue. Le 2eme âge dure 4 à 5 jours et conduit à la deuxième mue. A ce stade les repas sont au nombre de 4 par jour jusqu’à la fin de l’élevage. Il y aura trois autres mues qui dureront progressivement de 7 à 10 jours. Chaque mue dure 24h.

Christiane103a

On reconnait qu’un ver entre en mue lorsqu’il demeure immobile et lève la tête. Il ne mange plus, il dort. Après chaque mue il faut détacher la peau. On enlève ensuite les débris de feuilles et les déjections qui s’accumulent sous les vers. Il sont nourris exclusivement de feuilles de murier qui ne doivent pas être mouillées. Les feuilles doivent être fraîches. On donne peu à la fois, mais souvent. Dans les deux premiers âges la feuille est coupée. Au 9ème our du 5eme âge l’appétit des chenilles est féroce , la maturité approche. Les chenilles deviennent plus petites, elle vont bientôt tisser leur cocons. cela dur 3 ou 4 jours. La durée totale de l’élevage est de 35 jours. La lumière et l’air sont indispensable et tout insecticide est prohibé.

Au retour nous sommes aller voir la réserve géologique de Haute présence et admirer « la Dalle à Ammonites ». Ce site protégé de 200 millions d’années est un site rare.

Christiane105a

Un passage par les clues de Pérouré. La route a été taillée deux fois dans la falaise. Au dessus dans la montagne, à  1 200m, un ermitage est occupé depuis une vingtaine d’années, sur le site grandiose du »vélodrome d’Esclangon ».

Christiane109b

Un peu plus loin, avant la clue de Barles on peut y voir les différentes épaisseurs de strates et le travail de l’érosion.

Christiane108

Nous avons poursuivi notre route de montagne pour voir Lurs et le monastère, Ganagobie, les Mées et les Rochers.

Christiane110a

Nous avons trouvé sans la montagne en allant voir le prieuré de superbe cabane de berger en « pierre sèche », vieille d’un siècle ou deux. Dans le Vaucluse on appelle ces cabanes des « bories ». Ici on les nommes « cabanons pointus ».

Christiane111a

Nous sommes monté au plateau de Ganagobie  « une ile en plein ciel » à 700 m d’alt et 350 m au dessus du val de Durance. Au monastère, l’église du XIIe nous offre son magnifique portail avec voussures festonnées. Ces festons proviennent de colonnettes tronçonnées verticalement en décoration au XVIe. Le tympan représente le Christ en majesté et est entouré des symboles des quatre évangélistes. Le couvent est visible par une vitre, il est exclusivement réservé aux moines.  Trente moines sont en effet venus s’installer ici en 1992. A gauche de l’église, et au bout de l’allée on observe le panorama sur la Durance et les sommets des Alpes de Provence. En face de l’église un autre chemin nous a conduit en bordure du plateau avec une vue superbe sur le pays de Forcalquier et la montagne de Lure (1800 m).

Le petit album de Christiane

anigifhp

Cliquer sur l’album

A Lurs nous sommes sur l’ancienne voie romaine qui franchit  un authentique pont romain du IIe siècle. Cette petite cité de caractère est perchée au dessus de la Durance.

anigifdur

Cliquer sur l’album

Forqualquier : Pendant 150 ans ce pays constitua un petit état indépendant dirigé par un comte influent politiquement. On y voit la très belle cathédrale Notre Dame du Bourget mi romane mi gothique. Elle représente le plus ancien exemple d’art gothique en pays d’Oc.

anigif16

Cliquer sur l’album

Notre périple nous a conduit dans les gorges du Verdon , de Moustiers Ste Marie au barrage du Castillon. Route de montagne s’il en est et magnifiques paysages. Le Verdon prend sa source près du col d’Allos, massif des Trois Évêchés, coule sur 170 km, et se jette dans la Durance à Cadarache. Sa couleur vert émeraude, peut-être à l’origine de son nom, vient des algues et des micros organismes qui y vivent. Six lacs et barrages régularisent son cours.

Les Gorges en cartes postales

anigif16

Moustiers Ste Marie, encore une petite cité de caractère soigneusement restaurée, site exceptionnel avec sa chaîne et son étoile. Le Chevalier de Blacas aurait accroché cette étoile pour remercier la Vierge Marie d’être revenu saint et sauf des croisades. Ce village a beaucoup de charme : torrent, pont, ruelles, placettes.

Christiane120

Notre route nous a conduit à Manosque dernière étape de ce périple en Haute Provence.

Le petit album de Christiane

ver

Cliquer sur l’album



Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!