En Pays Bigouden.

Ce fut un beau voyage, des photos et des textes font preuve de l’intérêt de Christiane pour cette région. Nous sommes en mai 1996. Il fait beau et encore un peu frais.

Christiane016

Cette fois ci encore, le car est le moyen de transport. Le groupe loge dans un village vacances de Fouesnant à Beg Meil ; le village vacances Renouveau.

Christiane015

Nous avons longé la côte jusqu’à la plage de Porz-Carn, qui s’achève sur l’éperon rocheux de la Pointe de la Torche.

Christiane021

Nous sommes revenus sur Plomeur et avons rencontré les champs de tulipes, alors en pleine floraison. 

Christiane017

Ce costume de Fouesnant en Pays de l’Aven, ici n’a pas sa place. Mais pour Christiane elle n’a pas fait la différence.

A Plomeur, vers la pointe bigoudène, nous sommes ici dans la plus importante zone de pêche artisanale de France. Voici ici les maisons de pêcheurs dont l’enduit blanc accroche la lumière et , ici, les dernières porteuses de coiffes pédalent contre le vent.

De Plomeur, et non loin Saint Jean Trolimon nous offre sa chapelle avec un très joli clocher ajouré. Ce fut ici, un haut lieu de la; révolte des Bonnets Jours sous Louis XIV. Nous avons visité la chapelle de Tronoën et son calvaire à soubassement rectangulaire rongé par le sel côté ouest,  le plus ancien de Bretagne.

Le petit album de Christiane

anigiftronoën

Cliquer  sur l’album

Nous avons visité Saint Guénolé Penmarc’h, et son charmant petit port de Saint Pierre, avons vu, dans l’abri, le dernier canot de sauvetage à avirons et voiles (1901) et le  phare d’Eckmühl qui fêtera en 1997 son centenaire. Nous ne pouvions rater Pont-Aven. Autrefois les eaux de l’Aven animaient de nombreux moulins dans la petite cité. Ils sont à l’origine du dicton : Pont-Aven, ville de renom, 14 moulins, 15 maisons.

Le petit album de Christiane

anigif1

Cliquer  sur l’album

Un  peu plus loin la jolie chapelle Notre de la Joie nous interpelle, proue de granit affrontant l’océan. Nous nous sommes arrêtés au monument aux Bigoudens du sculpteur Bazin et avons emprunté le chemin de halage qui longe la rivière de Pont l-Abbé. Nous nous sommes attardés  devant la collégiale, la précieuse église romane Notre Dame de Roscudon. A l’intérieur, l’autel du Saint Sacrement  avec sa réplique sculptée du XVIIIe, de la Cène de Léonard de Vinci. Le cap Sizun est jalonné de mégalithes, de calvaires et de chapelles (une trentaine des XVe, XVI e et XVIIe. En remontant vers Douarnenez on trouve à Confort, l’église paroissiale qui est célèbre pour sa roue à carillon et son calvaire monumental.

Christiane025a

Plus à l’est direction le port du Guilvinec et un arrêt à la criée pour admirer le bal des bateaux de pêche revenant au port à  partir de 16h30.

christiane025b

Poissons et langoustines sont ensuite vendus sous criée. La visite de la criée fut instructive. Nous avons prit  le temps d’apprendre à faire des noeuds.

christiane026

Le petit album de Christiane au Guilvinec

anigif3

Cliquer  sur l’album

Il y a ici de très belles plages et cet espace protégé abrite de nombreux oiseaux. Nous avons découvert la Mer Blanche et le polder de Mousterlin à Fouesnant. Au départ de la pointe de Mousterlin en direction de Bénodet, nous avons suivi le  le sentier côtier pour découvrir la Mer Blanche. Elle est séparée du large par un cordon de sable, cette petite mer et sa plage du Letty  possède un sable blanc et une  eau turquoise.

anigif2

Cliquer  sur l’album

Nous sommes à quelques encablures de Benodet. Nous sommes passés en Pays Glazic. L’Odet est dit on la plus jolie rivière de France. Située en Cornouaille la rivière Odet traverse Quimper sa capitale , puis s’élargit et s’ouvre à la navigation pour arriver à Benodet. L’Odet vallée du pays glazik…glas en breton signifie à la fois vert et bleu. Ces deux couleurs sont celles de la rivière, elles parent les vallons allanguis, les crêtes boisé&es et le miroir fluvial mi-marin que les reflète. L’Odet au visage changeant évoque tantôt la majesté des lacs Canadiens, le calme de fjords de Norvège. C’est un défilé de ramures moutonnantes où la main-mise de l’homme est invisible, paysage inviolé qui reporte à ces âges de la préhistoire où la Bretagne toute entière disparaissait d’un océan à l’autre sous un manteau de forêts.

L’estuaire délimite la frontière entre deux cantons, Fouesnantais et Bigouden, rive gauche c’est le pays des coiffes à transparent bleu, des collerettes tuyautées; rive droite des plastrons noirs bridés de jaune et des coiffes hautes empesées. L’Odet  tout proche laisse deviner sa présence, on respire à plein poumons l’arôme salé, l’œil se perd à l’infini vers l’archipel des Glénan qui estompe dans les lointains du large le chapelet de ses ilôts.

Nous avons repris la route pour nous diriger vers le nord du Finistère. premier arrêt et premier choc La petite cité de caractère de Locronan. Locronan possède un important patrimoine architectural. Autour de l’église, les toits du village sont magnifiques  De sa belle époque, le village a conservé une place centrale pavée ornée d’un puits, la vaste  église Saint Ronan, des belles maisons Renaissance en granite.

Le petit album de Christiane

anigif5

Cliquer  sur l’album

Non loin deuxième choc, la vue que nous avons découverte en haut du Menez Hom. Il culmine à 330 mètres d’altitude seulement, mais il parait plus haut car la montagne  est très proche de la mer (6 km), C’est l’une des montagnes sacrées de l’Armorique.



Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!