Dans le Nord.

La visite du musée de Vimy a été en quelque sorte comme un « retour aux sources » pour Christiane. Le textile a une longue histoire dans le nord et fait partie de histoire de sa famille.

Nous sommes en octobre 1994, direction Fourmies.

C’est au musé du textile et de la vie sociale que la visite commence :

Courage et ténacité ; dans la chaleur, l’humidité et le bruit des machines, à raison de 12 h par jour, six jours par semaine, des générations d’hommes, de femmes et aussi d’enfants ont fait de Fourmies, pendant toute une époque, la capitale  mondiale de la filature de laine peignées.

Dans l’usine Prouvost-Mazurel, aujourd’hui restaurée, les machines fonctionnent ; elles peignent les fibres, les étirent, les tissent sous nos yeux. La reconstitution d’un estaminet, d’un intérieur d’ouvrier, d’une salle de classe, d’une rue avec ses magasins dévoilent les conditions difficiles de la vie quotidienne aux alentours du 1er mai 1891.

029

Puis nous sommes descendus sur Vimy.

Du 9 au 12 avril 1917, les soldats du corps canadien du général Julian Byng attaquent la crête de Vimy pour la reprendre aux Allemands. Cette bataille est une victoire pour les Canadiens, qui réussissent à prendre la cote 145 et à réaliser tous leurs objectifs, au prix de 3 598 morts. Cette victoire, là où les armées britanniques et françaises avaient échoué pendant plus de deux ans, donne aux troupes canadiennes le statut de troupes d’élite, permet au Canada d’avoir une position indépendante lors de la signature du traité de Versailles, et marque l’émergence de la nation canadienne.

030a

Cliquer sur l’album

C’est sur le territoire de la commune voisine de Givenchy en Gohelle que se trouve le mémorial de Vimy, le plus important monument canadien aux victimes de l Première Guerre. Le monument s’élève au sommet de la cote 145 pour laquelle se sont battus les soldats canadiens en avril 1917. Il rend hommage au rôle des Canadiens lors de ce conflit, au moyen de figures de pierre symbolisant les valeurs défendues et les sacrifices faits. Érigée entre 1925 et 1936 sur le site de la bataille de la crête de Vimy, cette œuvre d’art est le fruit du travail d’artistes canadiens, l’architecte et sculpteur canadien Walter Seymour Allward. (Wikipédia)



Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!