La côte varoise.

En ce printemps 1985, c’est la côte varoise. On loge dans un hôtel du Rayol ; la Villa Saint Jean. Idéalement située pour rayonner sue cette très belle côte. Christiane a reçu le dépliant de l’hôtel. On prend quelques photos aussi, mais il y a toujours l’utilisation des dépliants touristiques et les cartes postales.

Christiane010a

Depuis la Route Départementale 559 en direction de Cavalaire-sur-Mer, on emprunte un escalier monumental qui nous emmène pour une promenade, non balisée, qui ramène à cet endroit précis. Durant environ 2h on parcourt librement environ 7 km autour de la commune et le long des corniches. La Pergola du Patek et l’escalier monumental, cet escalier construit entre 1925 et 1927 montait jusqu’au rocher du Drapeau (150m), sur lequel flottait l’emblème Français. Ces escaliers permettaient aux résidents d’accéder aux plages.

Christiane012b

Vue de la terrasse de la Villa Saint Jean, la côte sous nos yeux.

Christiane012a

Le long de la côte

 Hyères les Palmiers: à l’extrême sud de la Côte d’Azur, riche d’un patrimoine historique ; vestiges de l’occupation gréco-romaine ; ruines d’un château féodal; commanderie des Templiers dont il subsiste une tout ; collégiale Saint Paul, église Saint Louis, Vieille ville avec des demeures des XIVe et XVIIe.

Christiane016a-horz

La Londe des Maures : Entre  Hyères et le Lavandou, de la chaîne des Maures au rivage de la Méditerranée. La Londe possède des kilomètres de plages.

Bormes les mimosas : Depuis 1920, la coutume est d’associer « les mimosas » à Bormes. Depuis 1968, cette appellation est officielle. Bormes fut une ville gauloise, puis subit la domination romaine et saccagée en 730 par les Sarrasins, ravagée en 1393 par les Corsaires, brûlée par les Maures en 1529 et pillée par Charles le Quint en 11539. C’est sur cette commune que se trouve le fort de Brégançon résidence républicaine.

Christiane018a

Le Lavandou : Le petit village de pêcheurs a grandi. Des kilomètres de plages sont offert aux touristes. Le Lavandou a gardé son charme et sa beauté de l époque lointaine de sa création ; avec sa petite place ensoleillée au bord de l’eau, ses rues, ses maisons tapies au pied du massif des Maures dans un écrin de verdure odorantes et de mimosas.

Cavalaire : Les première données de sont histoire appartiennent à un passé bien lointain, antérieur à l’occupation romaine. En 1944, Cavalaire a été choisi comme point de débarquement pour les troupes françaises venus prendre pied sur le sol natal afin de libération.

Christiane020a-horz

La Croix Valmer : A l’entrée sud de la péninsule comprise entre le golfe de St Tropez et la baie de Cavalaire., elle avoisine Cogolin, Gassin, Ramatuelle et Cavalaire. L’appellation « Croix Valmer » vient de celle du hameau « La Croix » marquant le lieu, où, en 312, l’Empereur Constantin aurait eut la vision, dans le ciel, d’une croix lumineuse. Cette légende est immortalisée par l’édifice d’un monument an forme de croix au centre du village.

Cogolin : Village médiéval situé dans l’angle sud ouest de la plaine d’alluvions formée par les rivières « la Giscle » et la « Môle ». Cogolin s’ouvre sur le golfe de Saint Tropez. Le quartier anciennement « des Fous » a été entièrement détruit lors du débarquement de 1944.

Christiane022a-horz

Grimaud  Port Grimaud : En l’arrière pays du golfe de Saint Tropez, se trouve ce bourg typiquement médiéval, perché entre mer et montagne. Centre de vieille civilisation, d’abord habité par les Ligures et les Celtes, puis par les Grecs, Grimaud a vu se succéder plusieurs grandes familles provençales. Elle en garde de nombreux souvenirs : ruines du château dominant le village, l’église Saint Michel – La rue des Templiers, avec ses maisons aux arcades et leur portails de serpentine – La chapelle des Pénitents Blancs, la chapelle Notre Dame de la Queste, lieu de pèlerinage.

Ramatuelle : Au centre de la péninsule comprise entre le golfe de St Tropez et la baie de Cavalaire. Village Sarrasin, situé à flan de colline, aux rue étroites serties de remparts. Au pied de la cité, des oliviers, des pins parasols et des ceps qui offrent un vin des meilleurs.

Christiane026a-horz

Saint Tropez :  De nos jours on ne présente pas Saint Tropez. Port de pêche et de plaisance, paradis des artistes peintres, ce village typiquement provençal est bâti sur l’un des plus golfes de la Côte d’Azur.

Christiane029a

On peut y voir, outre le village, la citadelle, l’église, la chapelle de la miséricorde. Remparts, vieux quartiers, marché aux poissons, place aux herbes. Le château de Suffren et le monument de la libération 1944.

anigif

L’ancien port des pêcheurs et la place de la Gleye. La chapelle Sainte Anne, plages de la Bouillabesse des Graniers, de la Moutte.

Christiane015a

 Sainte Maxime:  Station côtière au pied du massif des Maures sur le golfe de Saint Tropez. Protégée du mistral, magnifique et exotique, au milieu d’un oasis de verdure avec sa promenade ensoleillée dans les jardins du bord de mer. Eglise du XIIe, tour carrée des Dames, corniche du sémaphore et bien sûr magnifique panorama.

 Christiane030a

 Port Cros : Petit village blotti dans un écrin de verdure ; on se croit près d’aborder dans les îles de  mer du sud. Riches forêts parcourue de sentiers qui nous emmènent vers des criques isolées. L’Île de Port Cros est la plus escarpée des trois îles. De nombreuses sources y jaillissent ce qui explique sa végétation importante.. Le port est un hameau de pêcheurs. Pointe de Port-Man, sémaphore, Vallon de la Solitude, autant de promenades à ne pas manquer.

Avec un détour vers la presqu’île de Gien. Le port du Niel est un joli petit abri niché dans les rochers, aux pieds du village de Giens.

Le petit album ce Christiane

anigif4

Cliquer sur l’album



Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!