Venise Languedocienne.

Port de pêche et chef-lieu de canton, Sète est baignée par l’étang de Thau.  Nous ne somme pas loin d’Agde précédente destination.

 

Christiane087 

Dans l’antiquité Sète s’incorporait dans le cordon d’îles lagunaires bordant le golfe du Lion de manière continue du Rhône aux Pyrénées. Bien avant l’ère chrétienne, le rivage de l’île sur l’étang de Thau, fut habité  à l’époque préhistorique.. A l’époque gallo-romaine, toujours au même endroit, ont été découvertes des salines et des conserveries de poissons et de coquillages.

Pendant une partie du Moyen Âge,, l’île fût propriété des Bénédictins d’Aniane qui exploitèrent les salines et la pêche. L’île servit dans sa partie maritime de repaire aux pirates venus d’Afrique.

 

Christiane089a

La ville de Sète fut fondée en 1673, le Saint patron du roi devint aussi le sien, et le 25 août, jour de la Saint Louis, la ville célèbre sa fête locale.

 Sète est bâtie au pieds et sur les pentes du Mont Clair (182m). Parcourue de canaux joignant le bassin de Thau à la mer et reliant entre eux les divers bassins du port, d’où son nom de « Venise Languedocienne ». Elle est située au sein d’un vaste complexe touristique que constitue l’aménagement du bassin du Languedoc Roussillon. Ville d’artiste et de poètes (Paul Valéry, Georges Brassens, Desnoyer, Soulages, Sarthou…)

A voir à Sète :

Le musée Paul Valéry derrière le cimetière marin.

Christiane091a

 Le cimetière marin où repose le grand poète Paul Valéry et l’acteur, jean Villar.

La Décanale Saint Louis, plus ancien bâtiment de la ville construite ne 10702 et abritant un orgue .

Saint Clair, « la montagne de Sète », vue sur le bassin de Thau.

Christiane091b 


                                                                                                   

Christiane092bChristiane092a

 

 

 

 

                                                                                                                                

 

       Le port et ses installations, navires de commerce et de passagers.

  Le port de pêche, arrivée des chalutiers à 16h, puis la criée électronique à la Marine.

  Le môle et le phare ainsi que le belvédère.

  La plage, Les Pierres Blanches, la Pointe courte quartier de pêcheurs, la Pointe longue.

  Le Barrou chantier de fouilles romaines.

 

 

Christiane093a

Ainsi se termine la visite de Sète avant un tour du bassin de Thau.

1 -Balaruc les Bains 

Située sur une presqu’île très avancée du Bassin. Micro climat marin. Nombreux bosquets de pins. Sources thermales. Bases nautiques

2 -Balaruc le Vieux 

Site pittoresque du bassin, cet ancien village est pourvu d’un camping municipale au fond de la baie de l’Angle.

3 -Abbaye de Saint Félix de Monceau

Sise au milieu de la garrigue dans un silence impressionnant. Ruines d’une église gothique et vestige d’une chapelle romane. Vue sur la plaine vinicole.

4- Pinet 

Petit village dont le vin est célèbre ; le Picoul.

5 -Florensac 

Village aux vieilles rues pittoresques fondé par les Romains. Pont romain sur l’Hérault et vestiges du vieux moulin.

Christiane095b-horz

6- Marseillan 

Vieille cité en bordure du bassin pourvue d’un port. Station balnéaire. Parcs d’élevage de coquillages.

7- Frontignan

Située au bord des Monts de la Gardiole portant une végétation parfumée et une plage de sable très fin. Capitale du Muscat dont la réputation mondiale n’est plus à faire. Eglise St Paul et vieilles pierres.

8 – Loupian

Château et église romane attenante. Vestige d’une villa gallo romaine. Église gothique.

9 – Bouzigues

Village typiquement méditerranéen. Coquillage appellation « Coquillages de Bouzigues ».

10 -Mèze

Très ancienne cité fondée par les phéniciens. Port encore actif au siècle dernier ; commerce du blé, vin, eaux de vie..

11 – Poussan 

Construit sur une éminence avec des ruelles étroites et des maisons serrées sous la protection d’un ancien château féodal. Eglis gothique et trois châteaux sur la commune ; Montlaur, Mirepoix et Malbois.

Retour dans les terres et visite de Pezenas.

Christiane097a

 Dans un cadre architectural (XIV a XVIII, rendu célèbre par les séjours des Etats du Languedoc, du Gouverneur de la province de Molière.

 Dès 1647, à peine âgé de 25 ans, le jeune Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, sillonne les routes du Languedoc avec sa troupe « l’Illustre Théâtre ».Il devient Comédien des États Généraux qui se tiennent à Pézenas et de son altesse Royale le Prince de Conti en 1653.Molière puise de son séjour en Languedoc l’inspiration pour plusieurs de ses pièces célèbres : Dom Juan ou le Festin de Pierre, dépeignant le Prince de Conti, Tartuffe prenant les traits de l’Abbé Rouquette, La Comtesse d’Escarbagnas, caricaturant l’aristocratie provinciale ou encore Monsieur de Pourceaugnac…

Christiane096a

 La découverte du vieux Pézenas n’est pas une promenade touristique comme les autres. On y chemine comme au temps jadis.

Christiane098-horz

 De l’époque médiévale il ne reste  que les ruines de l’église Saint Pierre, utilisée pour la seconde enceinte fortifiée de la ville.

 Le petit album de Christiane

anigif

Cliquer sur l’album



Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!