La Rochelle porte océane.

LA ROCHELLE

Christiane084d 

Christiane084a

Fondée au 10e  sur une plate-forme rocheuse au milieu des marais, La Rochelle village de pêcheurs devient dès le 12 e un port important.

 Dotée en 1199 par Aliénor d’Aquitaine d’une charte de commune, la ville s’affranchit des tutelles féodales. Le Maire, les échevins, les armateurs ont habilement profité de la querelle entre les royaumes de France et d’Angleterre, pour augmenter leurs privilèges et leurs richesses.

La puissance rochelaise s’appuie sur le commerce du sel et du vin. L’indépendance de La Rochelle va naturellement accueillir des idées nouvelles de la Réforme.

La flotte, les murailles de cette « République marchande » font obstacle à l’absolutisme royal. La Rochelle capitale du protestantisme français menace la politique d’unification entreprise par Richelieu.

Christiane098c1628: La Rochelle, affamée, décimée, réduite à merci par Louis XIII, malgré l’héroïque résistance du Maire Jean Guiton,perd ses privilèges, voit son commerce ruiné et ses remparts démantelés.

Il faut attendre le XVIIIe, le sucre des Antilles, le commerce triangulaire, et les fourrures de Canada pour que les armateurs rochelais redonnent à la ville l’éclat de ses activités passées.Christiane098b

Riche d’un passé glorieux, la ville, port de pêche renommé, port de plaisance international, dotée d’infrastructures modernes, est un haut lieu du tourisme.

La révolution, les guerres de l’Empire, vont endormir La Rochelle qui ne se réveillera qu’à la création du Port en eau profonde de La Pallice à l’aurore du XXe siècle.

 

Christiane097h

LE VIEUX PORT

Depuis le XIIIe, le port occupe le même emplacement. Il est vraisemblable que dès l’origine il fut fortifié. Les tours qui subsistent datent des XIV et XVe. Elles ont survécu à la destruction de l’enceinte après le siège de 1628. Ce sont de chaque côté de l’entrée, la tour St Nicolas la plus haute, et la tour de la Chaîne, puis plus loin, reliée à cette dernière une courtine de muraille, la tour de la Lanterne à la fois phare et défense.

 La tour de la Chaîne date de la fin du XIVe. Elle a durement souffert des injures des hommes. Restaurée il y a quelques années, elle abrite un essai de représentation en maquette de l’ancienne ville. Elle doit son nom à l’énorme chaîne qu’on tendait entre elle et la tour St Nicolas quand on voulait interdire aux navires l’entrée du port.

Christiane085

A peu près contemporaine de sa voisine, la tour St Nicolas elle, a mieux gardé sa physionomie première – et en 1884, elle a été consolidée et le crénage refait.

La tour st Nicolas est imposante par sa masse, intéressante comme type d’architecture militaire. Le grand charme de la tour réside aussi dans les vues qu’elle offre sur la ville, la rade et les îles.

La tour de la lanterne, dite aussi des quatre Sergents faisait partie de l’appareil défensif du front de mer. C’est une tour trapue surmontée d’une flèche gothique avec nervures à crochets.

La tour servit longtemps de prison et de nombreux captifs y ont gravé leur nom.

DANS LA VILLE

Christiane097d 

  L’Hôtel de Ville 

Il occupe le cœur de la cité et constitue l’une des pièces monumentales maîtresse de La Rochelle. Il présente d’abord un mur d’enceinte de style gothique flamboyant.

 Le Palais de justice

Reconstruit au XVIIIe sur l’emplacement de l’ancien palais de justice, érigé par Henri IV, il fut achevé au début de la Révolution.

Christiane097b

 

La grosse Horloge

Ancienne porte de l’enceinte qui séparait le port de la cité. Ses toits à poivrières furent remplacés en XVIIIe par un toit orné de pilastres. 

Christiane097e 

La maison Henri II

Dite aussi de Diane de Poitiers. C’est un logis Renaissance  dont il ne reste que les galeries qui devaient réunir deux corps de bâtiments.

 

Christiane097f

 

Hôtel de la Bourse

Siège de la Chambre de Commerce depuis 1760. Bâtiment du plus pur XVIIIe à deux ailes réunies par une galerie à colonnes.

 

Christiane097ga

 

 La cathédrale St Louis

Construite sur l’emplacement de l’église St Barthélémy détruite pendant les guerres de religion. 2difiée au XVIII par l’architecte Gabriel en pur style classique.

 

Christiane097ca

L’église st Sauveur

Le premier édifice ayant brûlé en 1418. Un second fut construit ; de style gothique flamboyant. Il n’en reste que le clocher avec un fragment de portail. Reconstruit de 1650 à 1705,  elle brûla à nouveau, à l’exception de la façade.

En descendant vers le sud, nous voici à Châtelaillon Plage.

Christiane y a retrouvé sa sœur, installée ici depuis peu.

Châtelaillon a un riche et glorieux passé historique. Il est souvent mal connu car les fureurs de l’océan en ont balayé presque tous les vestiges. Mais Châtelaillon est riche aussi en récits légendaires qui animent quelques personnages fabuleux, parmi lesquels la célèbre fée Mélusine tient le premier rang.

Christiane101a

Le marais d’Angoute et en toile de fond, le village des Boucholeurs. Aménagé au XVIIe siècle, le marais a permis la culture du sel, avant d’être reconverti dans l’élevage. Ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle, avec l’apparition du chemin de fer, que se construisit la station balnéaire pour accueillir les premiers amateurs des « bains de mer » : de nombreuses villas 1900 parsèment depuis la côte.Au détour des rues, on découvre les villas Belle époque qui donne le charme de la station, les vestiges mérovingiens traces du passé et ce littoral à la faune et flore préservée.

 

Christiane101b

 SAINTES

« Ville flanquée de hautes tours, décorées de places et d’édifices superbes, environnée de campagnes fertiles, de riches vignobles, de vastes prairies, comblée enfin de toutes les prospérités » C’est ainsi qu’elle est décrite par St Eutrope * en 250 après JC.

* Cela mérite bien une église.

 

Christiane102f

La ville est devenue un centre économique important elle a préservé un cadre et un art de vivre. Chaque époque y a laissé son empreinte.

christiane102d

TALMONT

Campée au milieu de son cimetière au bord de la falaise, sur un promontoire s’avançant dans la Gironde et d’où les pèlerins partaient pour Compostelle, l’église Sainte Radegonde est une des plus justement célèbres de Saintonge. Une restauration récente lui a rendu une silhouette que les surélévations malheureuses avaient alourdie.

Christiane083b

Amputée de sa travée occidentale par le recul de la falaise, elle garde encore à l’ouest un important ossuaire et au nord un très beau portail de style traditionnel, richement orné au rez de chaussée  : on y voit notamment une curieuse scène, la capture du dragon, protecteur des pèlerins.



Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!