Eglises et chapelles.

Après avoir emprunté les chemins côtiers, voici Christiane dans les terres. On ne vient pas en Finistère sans croiser chapelles, églises et autres abbayes. Ce que Christiane a fait.

Première étape Locronan

Locronan jadis était célèbre par ses tissages et au temps de sa splendeur au XVIIe,  cette citée comptait plus de 300 métiers à bras tissant les toiles de la Marine Royale.

 De nos jours deux tissages perpétuent la renommée de Locronan, cité des tisserands.

Christiane034b

 A Locronan il faut voir : l’église du XVe et XVIe. La chapelle du Pénity qui abrite le tombeau de Ronan, patron de la paroisse.

 Christiane033a

La place du XVIe et XVIIe dont le caractère ancien est entièrement conservé avec son puits et ses riches demeures en belles pierres de taille.

  Au nord du bourg la chapelle Notre Dame de Bonne nouvelle.

le Musée municipal et différentes expositions sur le costume de la région de Locronan

La Place  « Ar Horn » altitude 289m très beau panorama sur la baie de Douarnenez et le Menez Hom.

Christiane035b

Deuxième étape la  collégiale de Pont Croix

Pont-Croix est une ancienne cité médiévale.Dédiée à Notre Dame de Roscudon ce qui signifie » tertre du ramier ». Sur l’église primitive  de 1250 furent ajoutés au fils des siècles des bâtiments : chapelle, porche méridional, transept modifié pour recevoir le clocher, agrandissement du chœur.

 Christiane039d

La tour et sa flèche de 67m forme l’un des plus beaux clochers de Bretagne. Il servit de modèle aux deux flèches de la cathédrale de Quimper. La partie la plus remarquable est le porche, chef d’œuvre de goût , de grâce et de légèreté de l’art rayonnant du XIVe.

 Christiane039c

La fontaine Notre Dame de Roscudon, blottie dans un nid de verdure, a subit au cours des siècles bien des vicissitudes : construite et reconstruite dans des styles différends. Telle qu’elle est aujourd’hui, la fontaine fut inaugurée en 1850. A partir de ce jour ce fut une véritable renaissance de dévotion à la Vierge de la Fontaine. Son culte n’a cessé de refleurir et de ‘à toute la région. Notre-Dame de Roscudon est invoquée pour la guérison des maux de la vue. De nombreux ex-voto sont apposés sur les côtés de l’édicule.

Troisième étape la le calvaire et l’église de Confort

Non loin de Pont Croix en direction de la Pointe du Raz se trouve Confort. On ne peut manquer ces deux joyaux, la route passe juste devant. Tout d’abord d le calvaire qui affiche ses quatre siècles. Le statuaire en a été détruit à la révolution. Les statues actuelles sont de 1870. Elles  représentent les apôtres; il y en a 13, le 13e étant Saint Paul.

Christiane044a

L’église 400 ans aussi. On y remarque ses nombreuses fenêtres qui sont toutes surmontées de frontons triangulaires avec crosses végétales, croix, bouquets trilobés.

 Une curiosité de l’église de Confort,  c’est la roue à Carillon. Elle est en bois, et de 1,75m de diamètre. Elle est garnie de 12 clochettes de taille et de son différents. Quand on fait tourner la roue, les clochettes sonnent les unes après les autrs, en un chant harmonieux. Cette roue a également 4 siècles.

Quatrième étape la chapelle de Saint Tugen en Primelin

Primelin se trouve sur la baie d’Audierne, limitrophe de Plogoff. Nous sommes dans le cap Sizun. La chapelle Saint Tugen édifiée au 16e (1525 1535) l’a été sur l’emplacement de l’ermitage de Saint Tugen. Saint Tugen *guérit la morsure des chiens enragés. Le patrimoine religieux de la chapelle à la tour volumineuse est très riche. Pour la partie maritime, on y trouve deux maquettes de navires ainsi que des dessins primitifs et une barque sculptée sur une poutre.

Christiane043b

* La légende de Saint Tugen

Il se fit moine, il était le tuteur attentif de sa sœur, Sainte Brigitte qui vivait avec lui dans le monastère, il l’avait vouée à la virginité, mais la vertu de la femme est une fleur bien délicate… Jour et nuit, il gardait près de lui sa sœur. Il ne laissait aucun homme que ce fût s’approcher d’elle, et encore moins lui parler. Lorsqu’il était obligé de quitter le monastère, il se faisait accompagner par elle. S’il rencontrait un homme, il la prenait sur ses épaules. Lorsqu’il était fatigué, il s’asseyait et ne laissait la jeune fille s’écarter qu’après s’être assuré qu’il n’y avait aucun homme dans les alentours. Pour ce faire, il frappait de son bâton dans les broussailles et jetait des pierres par dessus les fossés. Si un oiseau s’envolait d’un champ, il permettait à sa sœur d’y aller, persuadé que là où se tenait un oiseau, ne pouvait se trouver un homme. Cependant la sœur du Saint était belle. Un jeune homme des environs la vit passer avec son frère et tomba amoureux et décida de la rencontrer. Ne pouvant lui parler tant le Saint était sur ses gardes, le jeune homme usa de ruse. Connaissant la manière de procéder du Saint, il captura deux grives, les mit en cage, et alla se cacher sur le passage de Saint Tugen et de sa sœur, à l’endroit où ils avaient l’habitude de s’asseoir. Arrivés en ce lieu, le Saint s’arrête et lance des pierres autour de lui. A la première qui tomba dans son champ, le jeune homme libère les grives qui s’envolent et le Saint permit à sa sœur de s’éloigner. Aussitôt le jeune homme s’avança vers Brigitte et se mit à lui parler. Aux premières paroles qu’il prononça, notre Saint, surpris d’entendre une voix étrangère, s’élança sur le fossé et, voyant que toutes ses préoccupations avaient été inutiles, s’écria dans un transport de sainte colère : « Mieux vaut commander une bande de chiens enragés que garder une seule femme ! » Il entendit alors la voix de Dieu, qui lui répondit : « Ta sœur est plus sage que toi, laisse-la ici et, puisque tu le dis si facile, pars en Bretagne Armorique protéger les Bretons des crocs redoutables des chiens enragés ! »  A Primelin, sur sa statue statue, se trouve une longue clef pendant du côté droit. Saint Tugen est tout naturellement invoqué pour se prémunie ou guérir de la rage, à l’instar de Saint Hubert, mais aussi contre les rages des dents.

Retour par la côte par le Guilnivec,  Bénodet, Beg Meil en Fouesnant, Quimper et Concarneau. Pas de photos, mais utilisation de dépliant touristiques.

 

Christiane046c                           Christiane046b

 

Christiane047a

De Concarneau on ne verra que la plage.

Christiane046a

Une halte à Quimper s’impose

 Riche d’un patrimoine archéologique surprenant : plus de 100 églises et chapelles, de nombreux calvaires, fontaines et mégalithes etc. C’est aussi la plus imposante cathédrale de L’ouest (XIII/XVe).

Christiane048a

Un des rares terroirs ou le costume breton faite encore partie de la vie quotidienne et où il se présente sous les formes les plus seyantes.

Christiane047b

De ces trois costumes, seul celui de droite est celui de Quimper.

Quimper est la capitale de la Cornouaille et du foklore Breton et de la faïence d’art.

Christiane049aChristiane049b



Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!