La Loire et ses châteaux.

CHÂTEAUX DE LA LOIRE

Pas de passage en Touraine sans visiter quelques châteaux. Ce seront : Villandry, Chinon, Azay le Rideau et  Langeais. Toujours pas de photos, mais des cartes postales.

De la forteresse primitive de Villandry, il reste le donjon, grosse tour carrée englobée dans l’édifice actuel qui a été bâti au XVIe par Jean le Breton secrétaire d’État de François 1er.

Christiane170

Trois corps de logis entourent une cour d’honneur ouverte au nord sur la vallée où coulent la Loire et le Cher.

Au XVIIIe siècle pour se mettre à la mode du parc anglais qui faisait fureur, le marquis de Castellane avait bouleversé l’ordonnance du domaine. Quand le docteur Carvallo eut acheté Villandry, il reconstitua patiemment les jardins français du XVIe et dont il n’existe pas d’autre exemple.

Trois étages de terrasses sont superposées : la plus élevées est le jardin d’eau, avec son beau miroir de 7000 carrés ; au dessous vient le jardin d’ornement ; en bas s’étend le potager. Les plates-bandes de formes géométriques sont rehaussées d’ifs et de buis taillés. Canaux, fontaines, jets d’eau, galeries de vignes, ajoutent des reflets variés. Les légumes du potager répartis avec art, forment un damier aux couleurs changeantes.

Christiane172

Cette ordonnance architecturale est due à l’influence des jardiniers italiens ramenés en France par Charles VIII, mais la tradition française s’affirme en maints détails au XVIe. Les fleurs, les arbustes, les arbres fruitiers sont à peu près ceux qui sont courants aujourd’hui. Aux légumes, il manque la pomme de terre. (Parmentier c’est au XVIIIe) L’art du jardinier est déjà avancé ; il taille, greffe et connait la serre, les primeurs. En complément des fruits du pays, ont sert déjà sur les tables riches, la datte et la banane importées d’orient.

La petite église de Villandry forme un fond de décor ravissant à l’esplanade du château.

Christiane174

CHINON forteresse royale.

Chinon * est une forteresse franco-anglaise surplombant la Vienne. Trois maîtres dans l’art des fortifications ont surtout laissé leur empreinte sur le château fort actuel ;  Deux rois d’Angleterre, Henri II et Richard Cœur de Lion, un roi de France Philippe Auguste.

C’est un camp retranché de 400m sur 70m, composé de trois forteresse distinctes que séparent de profonds fossés.

Fort Saint Georges : Aujourd’hui démantelé ; il a été reconstruit après les deux autres châteaux.

Château du Milieu : Le fossé qui sépare St Georges du château du Milieu, était enjambé par un  pont de bois aboutissant à un pont levis. Un pont de pierre l’a remplacé. L’entrée du château se fait par la tout de l’Horloge. Elle est curieusement plate : 5m d’épaisseur pour 35m de haut. Vue de profil, de la ville, elle donne l’impression d’une colonne. Une cloche, la « Marie Javelle » placée dans un  lanternon sur la plate forme est réveillée pour les grandes occasions.

Christiane176

Les ruines des logis royaux sont adossées à l’enceinte. La grande salle où fut reçue Jeanne d’Arc était au premier étage du bâtiment. Il n’en reste que les premières marches de l’escalier et le pignon ouest avec sa cheminée.

Château du Coudray : Il contient le donjon ou tour du Coudray.  Jeanne d’Arc habitait le premier étage pendant son séjour à Chinon. Dans cette tour ont été détenus en 1308, les Templiers. On leur attribue les graffiti de l’étage moyen. Le château de Coudray comporte deux autres belles tours d’enceinte.

* À la croisée de trois provinces : l’Anjou, le Poitou et la Touraine, l’éperon rocheux où se dresse la forteresse royale de Chinon est un site stratégique occupé dès l’Antiquité et convoité de tout temps.

Christiane178

AZAY LE RIDEAU joyau de la Renaissance française.

La partie la plus remarquable du logis est le grand pignon à double fenêtres qui contient l’escalier d’honneur.

L’intérieur du château est installée en musée de la Renaissance ; beaux meubles et tapisseries.

Christiane180

Encore gothique par sa silhouette, Azay est déjà moderne par son aspect riant et ses commodités d’habitation. L’appareil de défense féodal n’est plus là qu’à titre de souvenir et de témoigne plus que du haut gang occupé par le propriétaire. Les lourdes tours sont devenues d’inoffensives tourelles aux contours gracieux. Le chemin de ronde sert à des effets de lucarnes, les mâchicoulis sont prétexte à ornements et les fossés deviennent de simples miroirs d’eau.

Construit en partie sur l’Indre, le château se compose d’un grand corps de logis et d’une aile en équerre. Il a subi l’influence des constructions que François 1er venait de faire élever à Blois : mêmes pilastres superposés séparant les travées, même double corps de moulure séparant les étages.  La symétrie est respectée dans toute l’ordonnance du bâtiment.

Christiane182

LANGEAIS où Anne se maria.

Le château est situé en pleine ville sur un petit promontoire. Vu de l’extérieur c’est une puissante forteresse féodale, vu de la cour intérieure, c’est une résidence de grand Seigneur XVe.

Christiane184

La forteresse : Les bâtiments comportent deux ailes en équerre. L’aile principale se compose d’un donjon et d’un corps de logis. Le donjon est fait d’une grosse tour et d’une caserne pour la garnison. C’est le réduit de la défense. Le corps de logis forme la demeure seigneuriale ; une tour pour le défend à chaque extrémité.

On entre dans l’édifice par le pont levis. On accède à ce pont par un escalier. La rue qui conduit au château a, en effet, été creusée au niveau du fonds des anciens fossés, c’est à dire au dessous de la porte.

La demeure seigneuriale : La façade sur la cour présente peu de fenêtres, peu d’ornements ; ni brique, ni pierre blanche mais de la pierre de taille grise. Sévérité militaire, qu’explique l’origine du château (le chemin de ronde se développe sur une longueur de 130m)

Christiane188

On voit encore dans le parc les restes vénérables du donjon que le comte d’Anjou Foulque Nerra fit bâtir en 984 est qui est à l’heur actuelle le plus vieux donjon de France.

Christiane186

Les paysages de Loire, aux lignes simples et calmes, doivent leur séduction à la lumière subtile qui les baigne ; ciel étendu d’un bleu nonchalant, cours d’eau tranquilles aux reflets tendres, coteaux ensoleillés aux vignobles prometteurs, fraîches vallées, villages riants et fleuris, visions paisibles, Paysage mesuré qui charme par sa douceur et sa distinction.



Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!