Nous allons visiter Pau.

Henri IV et sa ville.

 Place Clémenceau : Point central de tous les départs des autobus locaux.

Le Boulevard des Pyrénées :  Large voie très fréquentée. En le suivant : de beaux hôtels particuliers le bordent. Au niveau de la place Royale,  on peut y prendre le funiculaire pour descendre vers l’avenue Napoléon.

Il se dirige vers le Casino : Plan de Georges Wybo Monument classique rappelant le XVIIIe. Les deux campaniles de style différent qui s’élèvent au-dessus de la toiture sont les restes de l’ancien bâtiment.

L’Avenue de Lattre de Tassigny : Laisse voir au fonds la chaîne des Pyrénées.

Christiane121

Le château Henri IV : Sa situation a été choisie, à une époque indéterminée, pour recevoir un système défensif contre les éventuelles attaques, venant du Sud. C’est Gaston Phébus qui a rendu le château formidable  par ses trois enceintes, ses talus et ses trois tours avec le donjon massif.

Christiane120

François 1er y viendra souvent. Henri IV, son fils,  y naîtra. Le château a gardé son nom.

Christiane109

 

Mais à Pau, il y a aussi des très belles églises comme celle de Saint Joseph. Christiane s’y est attardée plus longuement qu’ailleurs. L’église Saint Joseph se trouve à l’opposé du château, au nord de la ville.

Eglise St Joseph : A l’opposé du château – construite en 13 mois (1935). 

Christiane123

Architecture : style roman byzantin, romain comme comme Saint Front de Périgueux  et byzantin comme comme Sainte Sophie de Constantinople.

Toutes les lignes sont en plein cintres : Arcade, portes, fenêtres. Tous les plafonds en coupole : Absides, absidioles.

Autel du sacrifice, du Saint Sacrement : en marbre du Berrou, le plus beau du monde.

  Autel de la Vierge : marbre bleu strié de Dinant, marbre blanc Portugais, Marbre noir Belge, Marbre rouge  de Grèce (Lesbos), Marbre vert malachite du Congo.

Christiane127

  Autel Saint Joseph : Marbre bleu, noir nacré, granit de Norvège.

  Croix de porphyre de Finlande

  Baptistère : Marbre Berrou (riche et simple avec le rappel du baptême primitif par immersion).

 Bénitiers : Allégorie biblique ; cerfs buvant source de la croix (symbole exquis de l’âme qui a soif de Dieu, comme le cerf).

Chapiteaux : Faune des Pyrénées, isard bouquetier, ours et renard.

Clocher : Imitation du campanule de Venise.

La coupole centrale : Avec sa croix byzantine et ses rayons d’azur.

La frise : Vert et or d’une extrême élégance.

La colombe Eucharistique : sert de tabernacle ; au moment de la communion la colombe descend sur l’autel et replie ses ailes. Une petite porte s’ouvre sur le dessus de son corps et permet de prendre une coupe d’or pour la distribution de la communion.

J’ai fait un voyage par internet aux pays des marbres , mais n’y ai pas retrouvé ceux employés pour l’Église St Joseph, cités par Christiane.

De l’autre côté du Gave se trouve Jurançon, un petit détour s’est imposé, ne serait-ce que pour la vue sur Pau.

Peut-être Christiane y a t’ elle un souvenir vinicole, mais nulle observation à ce sujet.

Christiane130

On y trouve cependant un château anciennement post-cure, dans les années 50 – 60.



Laisser un commentaire

Lilybagtrip |
Theblogaclo |
Nonnadaddy2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saintpaulapekin
| Staveuropeen
| Bol de riz en vacances!!!!